Vous êtes ici : Accueil > Archives > Ressources pédagogiques > Éléments institutionnels et théoriques > Didactique et pédagogie : éléments théoriques, statistiques...

La définition que donne Vygotski de la zone proximale de développement est la suivante : "c’est la distance entre le niveau de développement actuel tel qu’on peut le déterminer à travers la façon dont l’enfant résout des problèmes seul et le niveau de développement potentiel tel qu’on peut le déterminer à travers la façon dont l’enfant résout des problèmes lorsqu’il est assisté par l’adulte ou collabore avec d’autres enfants plus avancés" . Autrement dit, le développement actuel marque ce qu’un individu maîtrise déjà seul, le type et le niveau de fonctionnement cognitif qu’il est capable de mettre en uvre de façon autonome pour résoudre un problème. La zone proximale marque ce qui peut constituer la prochaine étape de son développement actuel pour peu qu’une interaction sociale (avec un adulte ou des pairs) soit initiée.

Cette distinction entre développement actuel et zone proximale permet à Vygotski de préciser le sens du développement : du social (médiation) vers l’individuel (développement actuel). Le médiateur doit, en effet, situer son intervention dans la zone proximale de développement pour permettre à l’apprenant de dépasser ses compétences actuelles grâce à une activité conjointe avec le médiateur ou avec d’autres apprenants. Le médiateur doit également permettre l’intériorisation des procédures acquises dans l’interaction sociale pour que l’apprenant puisse les mettre en oeuvre de façon autonome, c’est à dire les intégrer dans le développement actuel.

Sous-rubrique