Vous êtes ici : Accueil > Archives > Ressources pédagogiques

Pour vous, qu’est-ce que la pédagogie et à quand remonte ce que vous nommez « la modernité pédagogique » ?

Je la ferai, pour ma part, remonter à l’expérience de Pestalozzi. Pestalozzi est un homme des Lumières, proche de la Révolution française (il sera fait citoyen d’honneur de la République). Il croit à la nécessité de transmettre une culture qu’il pense universelle et libératrice, mais, à travers l’expérience de Stans en 1798, il est confronté à la singularité de sujets réfractaires à son enseignement. Ce disciple de Rousseau qui a, toute sa vie, rêvé de « donner des mains » à l’ Émile , se refuse au dressage et à l’endoctrinement. Mais il ne bascule pas, pour autant, dans le fatalisme et ne veut pas abandonner les déshérités à leur sort... Car, jusque là, finalement, on n’éduquait, peu ou prou, que ceux qui voulaient bien apprendre, que ceux qui étaient préparés à recevoir l’enseignement qui leur était destiné, que ceux qui étaient soutenus par leur environnement familial. Avec Pestalozzi, naît un projet « fou » : ne plus réserver l’éducation aux privilégiés, mais aller à la rencontre de ceux-là mêmes qui ne veulent pas de vous. Stans, c’est la première ZEP (Zone d’éducation prioritaire), c’est la première fois que l’ambition éducative ne se limite plus à quelques élus mais cherche à embrasser l’ensemble de « l’humanité ». C’est la première fois aussi que cette adresse à l’humanité ne se veut pas endoctrinement, mais bien appel à la liberté de chacun.

Philippe Meirieu, professeur des universités en Sciences de l’Éducation

Sous-rubrique

  • Le socle commun

  • École maternelle

    "Le petit enfant qui fait sa première rentrée scolaire ne devient pas un écolier du seul fait qu’il franchit le seuil de l’école. C’est le temps de la maternelle qui va lui permettre de conquérir cette position, de construire ce rôle, d’en comprendre les attributs et d’en pressentir l’intérêt. En ce sens, il importe de prendre au sérieux la première phrase des programmes de l’école maternelle qui, avec simplicité, énonce une promesse essentielle : "Permettre à chaque enfant une première expérience scolaire réussie est l’objectif majeur de l’école maternelle."
    Viviane Bouysse, (...)

  • Les élèves en difficulté et les élèves à besoins éducatifs particuliers

    "L’école française est organisée à partir d’un fonctionnement par classe, avec l’hypothèse sous-jacente que le travail en grand groupe est un dispositif pédagogique pertinent. Pour que le fonctionnement en groupe-classe ne s’oppose pas à l’intégration des élèves à besoins particuliers, les enseignants doivent avoir la possibilité d’engager, aussi souvent que nécessaire, tous leurs élèves dans une même activité.
    Ceci ne veut pas dire que tous les enfants travaillent les mêmes savoirs, mais que, engagés dans une même activité, chacun apprend en fonction de ses besoins. De telles pratiques existent, depuis (...)

  • Éléments institutionnels et théoriques